Newsletters Espace adhérent
Nos actualités

< Retour

VERDI : « Tout est lié : le confort des utilisateurs, l’impact environnemental, et la facture énergétique. »

27 Nov. 20

VERDI, designer de territoires depuis plus de 30 ans, conçoit et accompagne la réalisation de lieux de vie qui favorisent l’épanouissement des hommes en harmonie avec leur environnement. Dans les Hauts-de-France, ce sont ainsi plus de 120 experts (énergéticiens, programmistes, ingénieurs, urbanistes, environnementalistes, architectes, designers,…) qui inventent des solutions sur-mesure pour nos territoires et nos bâtiments, à partir des usages. Echange avec Pierre-Emmanuel Lesoin, Directeur Général Verdi Conseil Nord de France.

Pôlénergie : Comment intervenez-vous sur les projets ?
Pierre-Emmanuel Lesoin : VERDI peut intervenir à la fois sur des missions de conseil et d’AMO (en fournissant un accompagnement technique, juridique, méthodologique, … et des outils d’aide à la décision), et aussi sur des missions de conception (ingénierie du bâtiment et de l’aménagement durable des territoires). Dans le cadre du décret du 20 juillet 2020 sur les systèmes d’automatisation et de contrôle des bâtiments non résidentiels, nous abordons les sujets avec plusieurs cibles : confort d’usage, maîtrise économique, réduction de l’impact environnemental, performance et facilité d’exploitation.

Pôlénergie : Pour vous quels sont les intérêts de la GTB ?
Pierre-Emmanuel Lesoin : Un système d’automatisation et de contrôle (GTB) bien conçu et pensé selon les besoins des utilisateurs et parties prenantes (clients, élèves, visiteurs, …) permet tout à la fois d’obtenir un confort adéquat et une «facture» énergétique et carbone maîtrisée.

Pôlénergie : Quel freins identifiez-vous à la généralisation ?
Pierre-Emmanuel Lesoin : Peut-être, comme souvent, le manque de temps (et parfois de maîtrise des enjeux techniques et énergétiques) pour les gestionnaires de patrimoine immobilier pour prendre à bras le corps ce sujet. Parfois aussi la peur de s’embarquer dans un système qu’on ne maîtrise plus et dont on pense devenir dépendant (alors même que notre intervention vise à donner les outils aux parties prenantes pour qu’ils reprennent la main sur des dérives qu’ils peuvent constater ou supputer).

Pôlénergie : Quels sont les facteurs de succès d’une installation ?
Pierre-Emmanuel Lesoin : Le décret les identifie plutôt bien : fournir de l’information claire et pédagogique aux utilisateurs, mettre en œuvre des systèmes interopérables non propriétaires, permettre aux gestionnaires de prendre la main sur les systèmes automatisés, s’assurer d’un temps de retour sur investissement cohérent. Je rajouterai : prendre le temps au démarrage de la conception pour bien comprendre les besoins des utilisateurs et parties prenantes.

Pôlénergie : Avez-vous des exemples d’expériences réussies ?
Pierre-Emmanuel Lesoin : De nombreuses collectivités (départements, intercommunalités, communes) se sont emparées du sujet depuis un certain temps déjà. Notamment parce qu’elles gèrent un patrimoine immobilier non résidentiel conséquent (collèges, écoles, salles polyvalentes, bureaux, …). Evidemment les grands gestionnaires privés de patrimoine tertiaire et commercial se sont aussi très tôt penchés sur le sujet. A la clé, lorsque le système est bien conçu (cf. plus haut), il y a toujours des économies. Je peux citer pour VERDI une opération en cours pour un opérateur de transports urbains qui a souhaité améliorer sa GTB. Nous avons audité son système, que nous avons complété de capteurs IoT pour les centres techniques et les locaux du personnel (60 bâtiments). Nous avons mis en place un outil de monitoring simple et pédagogique, complété d’alertes et de KPI. Son système de GMAO a été mis à jour avec les nouvelles données collectées.

Pôlénergie : A contrario, quels sont les écueils à éviter ?
Pierre-Emmanuel Lesoin : Attention aux usines à gaz (c’est le cas de le dire), inexploitables donc inexploitées. On a déjà vu des concepteurs fournir les clés de belles voitures de course… à des personnes qui n’avaient pas le permis de conduire !

Pôlénergie : Comment définir les besoins du MO ?
Pierre-Emmanuel Lesoin : C’est une question de bon sens et de savoir-faire ! C’est là que le maitre d’œuvre, et Verdi en particulier, a tout son intérêt : fort de notre expertise technique, mais aussi de nos capacités en termes de design thinking (ou «co-conception créative»), nous sommes à même de répondre parfaitement aux besoins des MO. Il faut prendre le temps d’écouter les utilisateurs et les parties prenantes.

Pôlénergie : Pour finir, que pensez-vous de cette nouvelle obligation ?
Pierre-Emmanuel Lesoin : De plus en plus nous ressentons, que ce soit pour des MO publics ou privés une réflexion coût global ; la bonne gestion est de rigueur… Or, tout est lié : le confort des utilisateurs, l’impact environnemental, et la facture énergétique. Cette nouvelle obligation est donc triplement utile : socialement, environnementalement, et économiquement…

 

Sources photos : Verdi

Newsletter

Nos anciennes newsletters consultables

Pour recevoir toutes nos actualités,
abonnez-vous à notre newsletter