Newsletters Espace adhérent
Nos actualités

< Retour

Solaire en milieu urbain : Comment faciliter son développement ?

18 Juin. 19

En France, 80% de la population vit en milieu urbain ; l’idée d’une production d’énergie au plus proche de la population suscite un intérêt certain. Si le micro-éolien en est encore à ses balbutiements, les panneaux solaires sont en revanche une solution en phase avec cette idée de proximité. Pourtant, force est de constater que le développement du solaire en milieu urbain reste en France en deçà des espérances. En dehors du tarif de rachat de l’énergie et des incitations financières, quelles seraient les solutions innovantes permettant le passage à l’acte ? Tour d’horizon d’initiatives françaises et européennes.

Commençons par la communication. L’ADEME, l’AMF, la FNCCR et AMORCE travaillent ensemble à l’élaboration du label « Solar Cities » dont l’objectif est la mise en avant des initiatives des villes porteuses de projets solaires sur leur territoire. La communication, c’est aussi le moyen retenu par la ville de Fribourg en Allemagne qui a lancé une campagne de publicité très importante auprès de sa population afin de relancer la construction de centrales PV sur toiture : promotion dans les stades de foot, publicité dans la ville, porte-à-porte auprès des habitants, mises à disposition de personnel qualifié pour réaliser les études. Communication toujours et aide à la décision grâce à la réalisation d’un cadastre solaire mis à disposition des habitants. Les territoires du Grand Reims, du Grand Nancy, de Bordeaux Métropole, de la ville de Lyon, etc. ont déjà passé commande de cet outil qui permet d’évaluer très rapidement le productif solaire d’une toiture et qui est donc un excellent moyen pour donner l’envie aux propriétaires de passer le cap.

En France encore, la décision passe d’abord par l’incitation : L’Etat encourage les grands propriétaires fonciers en milieu urbain à développer du photovoltaïque : les centres commerciaux, la SNCF, le ministère de la Défense, etc… Puis l’incitatif laisse place au réglementaire : la RE2020 (réglementation environnementale 2020) encourage l’adoption de bâtiments à énergie positive. Certains cantons de Suisse ont adopté une position radicale en interdisant la construction de bâtiments neufs ou la rénovation lourde de bâtiments anciens sans avoir recours au photovoltaïque, au solaire thermique ou à minima à une pompe à chaleur ! La réglementation sur les permis de construire a, elle, été simplifiée : il n’y a plus besoin de permis de construire ni même de déclaration de travaux en dehors des zones protégées des monuments historiques pour ce type d’installations.

Newsletter

Nos anciennes newsletters consultables

Pour recevoir toutes nos actualités,
abonnez-vous à notre newsletter