Newsletters Espace adhérent
Nos actualités

< Retour

SIEMENS : « Restez acteur de votre GTB»

27 Nov. 20

Siemens Smart Infrastructure (SI) développe des infrastructures intelligentes et évolutives pour le monde d’aujourd’hui et de demain. La division SI de Siemens propose une offre globale adaptée et dédiée aux besoins des collectivités selon le type de bâtiments (ERP, bâtiments tertiaires,..) et des sites industriels (usine pharmaceutique, agro-alimentaire, aéronautique, datacenters, bases logistiques, centrales nucléaires). Entretien avec Isabelle Pal, Ingénieur d’affaires chez Siemens.

Pôlénergie : Quelle stratégie adopter en tant que MOA pour installer une GTB ?
Isabelle Pal : Avant tout démarrage du processus, il est important que la MOA ait réfléchi à l’expression de ses besoins. Pour nous, la clé du succès de l’installation d’une GTB efficace réside dans le recueil des besoins. Ainsi, quand nous rencontrons les collectivités, nous les invitons à se poser des questions sur leurs priorités au quotidien en termes de gestion de leurs bâtiments : Est- ce la gestion des programmes horaires ? La gestion des températures de consigne ? La gestion des alarmes (pour être informé rapidement des problèmes) ? Le suivi des consommations afin d’éviter les erreurs de lecture des compteurs ? Le contrôle d’un budget de consommation fiable ?
Plus largement, nous essayons de border l’environnement et les questionnons sur la façon dont ils souhaitent être informés, la personne qui va interpréter les données et distribuer les informations décisionnelles, s’ils ont recours à un prestataire de service, …

Pôlénergie : Une GTB est-elle nécessaire pour suivre une démarche d’efficacité énergétique ?
Isabelle Pal : Le système de GTB permet de gérer les consignes, les programmes horaires, de remonter l’information de tous les compteurs mais la GTB ne permet pas l’analyse des consommations ou la génération des alarmes liées aux dérives, c’est l’outil d’analyse énergétique.

La première chose avant d’entamer une démarche d’efficacité énergétique est d’avoir un état des lieux des consommations. Pour les collectivités qui n’ont pas de suivi de comptage dans leurs bâtiments et qui ne souhaitent pas investir dans l’installation de nouveaux compteurs, il existe des systèmes simples permettant de récupérer les données des compteurs existants impulsionnels ou communicants (eau, gaz, EDF). Ces derniers scannent les informations issues des compteurs par un émetteur radio et rapatrient les données sur un cloud via un soft. Ces systèmes ont l’avantage de ne pas passer par un automate. Pour permettre l’analyse, il est intéressant de corréler les consommations avec un suivi des températures via des sondes de température radio par exemple. A partir de cette analyse, la GTB va permettre de faire les actions correctives (Quels bâtiments à améliorer, quelle solution à implémenter : modification des températures, programmes horaires, lois d’eau, améliorations techniques, etc…)

Pôlénergie : Que préconisez-vous pour garder une GTB à un niveau performant ?
Isabelle Pal : Nous savons que l’outil « GTB » contribue aux économies d’énergie, mais cette contribution dépend aussi fortement de la performance du système. Or, ce système est très souvent vu comme un « système intangible », jusqu’au moment où il ne «fonctionne plus ». Nous constatons alors, quand le client nous appelle, que de nombreuses fonctionnalités sont devenues inopérantes fautes de mises à jour régulières. Bien sûr, pour éviter ses situations que nous redoutons, nous proposons systématiquement un contrat de service à l’utilisateur final avec plusieurs formules adaptées encore une fois aux besoins de nos clients ; cela peut se formaliser par un contrat de maintenance préventive jusqu’à l’assistance opérationnelle. Nous insistons toujours sur l’importance pour le maître d’ouvrage de rester acteur de son système de GTB car c’est l’outil qui leur permet de contrôler une haute disponibilité et une fiabilité de ses installations et vérifier la qualité du travail de son prestataire de service.

Il arrive que le prestataire souhaite mettre en place en parallèle de la GTB du client son outil de gestion des températures, des alarmes, des consommations et astreintes. Nous conseillons alors aux collectivités ayant confié le système de GTB aux exploitants de faire maintenir la performance de la GTB par le maintien d’une offre de service du constructeur de GTB. Celui-ci assurera la continuité d’une exploitation optimale des équipements, à partir de la GTB en cas de changement de prestataire de service ou de suppression de la maintenance externe de ses équipements. Dans le cas contraire (absence de contrat de service), la collectivité aura à sa charge les coûts financiers pour permettre à sa GTB de retrouver son niveau de performance initiale.

Pôlénergie : Quels sont vos points forts ?
Isabelle Pal : Le concept multi-métiers et multi protocole (BACnet IP, Modbus IP, KNX, OPC, Simatic, Onvif,SNMP…) DESIGO CC développé par Siemens intègre nativement la sûreté, la gestion énergétique, le confort, l’automation et la sécurité incendie, rationalisant ainsi la gestion des différents lots techniques. Notre force est d’être présent sur tous les métiers du bâtiment. Là où avant plusieurs GTC dédiées étaient nécessaires, le DESIGO CC permet maintenant à l’opérateur de gagner en productivité, en autonomie (d’exploitation et de développement) en limitant le nombre de formations et en mutualisant les ressources.

Autre atout, notre logiciel est très convivial et il est compatible avec tous types d’écran (tablette, smartphone, PC), ce qui permet de s’affranchir de tablettes en armoire de façade.
Dernier point et non des moindres, ce logiciel respecte la classe A de la norme EN 15232 et il est donc éligible au plus haut niveau de CEE.

Retrouvez une fiche référence lié à un projet de gestion énergétique, en cliquant-ici

Newsletter

Nos anciennes newsletters consultables

Pour recevoir toutes nos actualités,
abonnez-vous à notre newsletter