Newsletters Espace adhérent
Nos actualités

< Retour

RTE – Bilan électrique Hauts-de-France 2020

08 Oct. 21

RTE a publié en juillet les principaux chiffres du bilan énergétique des Hauts-de-France pour 2020 : production, consommation, mix énergétique et échanges avec les autres régions ou pays voisins.

La production électrique régionale est en hausse et atteint son plus haut niveau depuis 2008 avec 55 TWh soit une augmentation de +5,5% par rapport à 2019. Cette tendance ne reflète pas l’évolution nationale qui, marqué par la crise sanitaire, baisse de 7% et enregistre son plus bas niveau depuis 20 ans. Cette hausse régionale s’explique notamment par une importante augmentation de la production électrique d’origine renouvelable (+30,3% pour l’éolien qui atteint 11,7 TWh, +3,4% pour le photovoltaïque qui atteint 0,2 TWh et + 10% pour les bioénergies qui atteignent 1,1 TWh). Cette production d’électricité dans les Hauts-de-France a couvert en moyenne 116% de la consommation régionale en 2020.
L’énergie nucléaire reste prépondérante à 59% du mix énergétique, en légère hausse de 1,6%. Les énergies renouvelables représentent à elles seules 27% de la consommation régionale contre 20% en 2019. L’électricité d’origine thermique passe pour la première fois en troisième position avec 19%, en baisse de 4,1%.

La consommation finale d’électricité s’est établie en 2020 à 44,9 TWh, soit une baisse de 3,4% par rapport à 2019. Cette consommation représente 9,8% de la consommation française.

La faible participation du secteur électrique aux émissions de CO2 en France s’explique par une production largement décarbonée grâce aux productions d’origine nucléaire, hydraulique, photovoltaïque et à l’éolien qui représentent 92% de la production totale. Les émissions de CO2 en Hauts-de-France sont principalement liées à l’évolution de la production de la filière thermique à combustible fossile.

Pour continuer de répondre aux différents enjeux, RTE a réalisé 129 millions d’euros d’investissements en 2020 dans les Hauts-de-France et prévoit d’investir 650 millions d’euros entre 2020 et 2024.

Newsletter

Nos anciennes newsletters consultables

Pour recevoir toutes nos actualités,
abonnez-vous à notre newsletter