Newsletters Espace adhérent
Nos actualités

< Retour

Rev3 Energy Day : plein phare sur l’Europe !

06 Déc. 21

Cette année le rev3energyday prenait le format d’une émission web avec 120 participants dont une soixantaine sur place à la Chaufferie de Tourcoing. Cette 7ème édition organisée par le pôle Medee, Pôlénergie, le réseau unirev3 avec le soutien logistique de HDFID visait à montrer le rôle clé de l’Europe dans le développement de projets innovants et projets de recherche dans les Hauts-de-France sur les thématiques de la transition énergétique. Pour reprendre les mots introductifs de Frédéric Motte,
« comment l’Europe nous aide-elle à aller plus loin, plus vite et plus fort sur toutes les transitions de notre région ? ». Comme à l’accoutumée, le rev3energyday présentait également les pitchs vidéos des projets de recherche de l’année des laboratoires des Hauts-de-France. Ils sont tous à retrouver sur le site rev3-energy.fr.

Par la voix de son nouveau CEO, Jan Okko ZIEGLER, la plateforme européenne ETIP SNET démontre son rôle stratégique au niveau de la recherche sur la transition énergétique européenne. Avec plus de 350 experts européens œuvrant sur tous les secteurs de l’énergie (production, distribution, stockage, régulation, consommateurs, …), la plateforme joue un rôle de coordination. Ses ateliers passent en revue les différentes interfaces possibles avec les réseaux pour identifier les enjeux, les niveaux de TRL à atteindre pour construire les réseaux intelligents décarbonés de demain. Il s’agit d’assurer la résilience des réseaux, bâtir les interfaces avec le vecteur hydrogène, la mobilité électrique, le chauffage par PAC, mais tout autant intégrer les autres énergies tel que le gaz et les échanges de flux et matières liés à l’économie circulaire. ETIP SNET c’est finalement… le démonstrateur Epiflex (EDF) à l’échelle européenne, pourrait-on dire dans un raccourci pédagogique… ETIP SNET a pour vocation d’identifier les besoins de R&D, les barrières encore présentes et bâtir ainsi une feuille de route européenne de la stratégie Recherche et Innovation de l’Europe sur la transition énergétique.

Maryline Rousselle est l’un des maillons français de la chaîne R&D européenne. Après avoir défendu des projets du programme Live TREE de l’Université Catholique de Lille dans le cadre des calls d’Horizon 2020, Maryline est devenue le PCN Climat-Energie du programme Horizon Europe et a pour rôle d’informer, sensibiliser, orienter, soutenir les acteurs de la recherche dans leurs besoins de financements européens. Le programme Horizon Europe court de 2021 à 2027 ; les financements peuvent atteindre 100% des coûts éligibles du projet et ne sont pas assimilés à des aides d’Etat. Le cluster 5 est dédié aux thématiques climat, énergie et mobilité et est directement en lien avec le Green Deal déjà présenté dans nos colonnes ; il s’articule en 5 destinations, indiquées dans le schéma ci-dessous.

Comment les entreprises des Hauts-de-France utilisent-elles les outils de financement européens ?
C-To-Fuel est un démonstrateur développé par Engie visant à explorer des voies de valorisation du CO2 en combustibles pour des applications de mobilité lourde. Il extrait le CO2 des gaz pauvres des hauts fourneaux d’ArcelorMittal et le combine à de l’hydrogène vert pour obtenir du diméthylether, équivalent synthétique du kérosène. Le consortium fut très rapide à constituer, témoigne Pierre Olivier, chef de projet R&D chez Engie. L’AAP « conversion du CO2 industriel » d’Horizon 2020 était très détaillé et précis. Avec l’aide d’un cabinet spécialisé et dans la mesure où tous les membres du consortium étaient alignés sur la problématique, il n’a pas été trop difficile de correspondre aux critères de sélection.

EEL Energy, le concepteur de l’hydrolienne ondulante a l’expérience de plusieurs projets européens. Ce fut tout d’abord le projet Elver, doté d’une enveloppe européenne de 50 Keuros : manière de mettre le pied à l’étrier pour donner à voir au conseil régional un premier prototype et décrocher ainsi un financement Feder, puis le projet Encore dans le cadre de l’Interreg des deux mers. Les financements européens demandent aux porteurs de projet de porter en premier les risques et financent donc sur réception des factures. C’est là la difficulté pour une petite structure qui doit en permanence avancer les fonds avant d’être remboursée par l’Europe.

Green Isolight International développe dans le cadre d’un financement Horizon 2020 avec le LS2E et Jeumont Electric un fil émaillé pour moteurs électriques plus économique et plus écologique puisqu’il évite les solvants, les composés organiques volatiles (COV) et les Nox. Un financement Interreg a permis par la suite de développer la technologie à petite échelle sur un marché de niche. Pour Philippe Frezel, son dirigeant, le financement européen est indispensable pour faire émerger de tels projets de recherche. Le secret de la réussite réside dans la qualité des partenaires du consortium et dans l’assistance d’un bon cabinet spécialisé pour monter le dossier de financement.

Quatre projets, quatre réussites en Hauts-de-France, qui démontrent qu’il est possible de trouver des financements européens pour des projets innovants en lien avec la transition énergétique. Les structures d’accompagnement telles que Medee et Pôlénergie sont à votre service pour contribuer à concevoir ces projets. Parlons-en !

Retrouver le replay complet du rev3 Energy Day : https://www.youtube.com/watch?v=lQ68pAP4QIc

Newsletter

Nos anciennes newsletters consultables

Pour recevoir toutes nos actualités,
abonnez-vous à notre newsletter