Newsletters Espace adhérent
Nos actualités

< Retour

Récupération et valorisation de chaleur fatale : de quelle solution innovante avez-vous besoin ?

20 Jan. 20

Terrao est un échangeur de chaleur et de matière à contact direct dont les applications concernent à la fois la récupération de chaleur à basse température (Terraotherm) et le lavage de pollutions complexes avec récupération d’énergie à hautes températures (Terraosave).
Terraotherm récupère les calorises sur l’air vicié des bâtiments, locaux industriels ou tertiaires ; il est particulièrement adapté aux ambiances à forte hygrométrie (centres aquatiques, serres) puisque le contact direct permet de valoriser la chaleur latente de la vapeur d’eau contenue dans l’air. Terraosave de son côté s’intéresse aux fumées et vapeurs industrielles et permet par la récupération d’énergie de rentabiliser très vite l’installation. Le procédé permet d’abattre certains polluants dont les COV. L’entreprise bénéficie de partenariats avec Dalkia et Poujoulat à l’export et de références significatives comme le centre aquatique d’Haubourdin, l’usine agro-alimentaire SOCOPIC à Amiens ou Kervalis en Bretagne. Terrao vient d’installer un équipement dans une station du métro de Séoul en Corée du Sud.

 

 Water Horizon est une batterie thermique permettant une dissociation spatiale et temporelle entre l’émission de chaleur fatale et sa restitution pour un nouvel usage. Son principe est basé sur un changement de phase et l’obtention d’un solide par le biais de la chaleur ; il assure un stockage sans la moindre perte quelle que soit la durée du stockage. La batterie est « chargeable » avec des températures dès 200°C. Le procédé est en phase d’industrialisation et étalonnage au centre de R&D d’EDF de la Renardière (région parisienne). Les applications identifiées sont l’alimentation en complément d’un réseau de chaleur par la valorisation de la chaleur fatale d’un industriel voisin non raccordé (partenariat avec Dalkia) et des projets de livraison de chaleur entre industriels proches.

 

Ecotech Ceram développe également une solution de stockage de chaleur. Eco-Stock est un accumulateur de chaleur permettant de stocker 2MWh à 600°C. Il est conçu à partir de céramiques réfractaires issues de l’économie circulaire. Son fonctionnement est simple, l’air chaud des cheminées est aspiré et envoyé dans l’Eco-Stock® qui se charge en chaleur. Grâce un système modulaire « Plug and Play » la chaleur peut être ainsi valorisée directement sur place ou être transportée sur une décharge vers un autre site. La société développe une solution « heat-to-heat » stationnaire (voir article ArcelorMittal) ou « heat-to-heat » mobile où le container livre la chaleur dans un rayon de 10 km.

 

Enertime développe des machines ORC de forte puissance à moyenne et haute température, particulièrement adaptées pour le marché des incinérateurs et des industriels énergivores. L’ORC récupère la chaleur fatale haute température et la transforme en électricité tout en restituant une grande partie de cette chaleur à une température inférieure. Enertime permet de trouver un débouché sûr et rentable à la chaleur fatale qui rentabilise la captation par la production électrique et permet ensuite de valoriser cette chaleur pour d’autres usages (réseaux,..). Les CEE s’ouvrent aujourd’hui au financement des machines ORC.

 

Newsletter

Nos anciennes newsletters consultables

Pour recevoir toutes nos actualités,
abonnez-vous à notre newsletter