Newsletters Espace adhérent
Nos actualités

< Retour

Projet « Electrons to high value Chemical products »

11 Mai. 20

L’université de Lille et ses partenaires aux Pays-Bas, en Belgique et au Royaume-Uni se sont associés dans le cadre d’un projet interrégional européen «Electrons en produits chimiques à haute valeur ajoutée » (en anglais « Electrons to high value Chemical products, E2C»). Ce projet transfrontalier du programme Interreg 2 Mers porte sur la conversion du CO2 en produits chimiques et en carburants, à l’aide d’électricité dite verte, car produite à partir d’énergies renouvelables.

Dans la zone des deux mers, qui couvre les zones côtières de France, d’Angleterre, de Belgique (Flandres) et des Pays-Bas, l’industrie est sous pression croissante pour réduire ses émissions de CO2, rendre les technologies plus durables et répondre aux nouveaux objectifs climatiques et énergétiques.

L’objectif du consortium composé de 7 universités et instituts de recherche (Université de Lille, TNO, VITO, TU Delft, Université d’Anvers, Université d’Exeter et Université de Sheffield) est d’accélérer le développement et la mise en œuvre des technologies innovantes de conversion Power-to-X (technologie de transformation d’électricité en un autre vecteur énergétique). 35 entreprises des secteurs de l’équipement, de l’énergie et de la chimie de la zone des deux mers se sont associées au projet en tant que partenaires observateurs, apportant des contributions techniques, commerciales et de conseil pour le développement des installations pilotes.

Deux laboratoires UCCS et CRIStAL, unités associées au CNRS et localisées à la Cité Scientifique à Villeneuve d’Ascq, sont fortement impliqués dans ce projet. L’équipe de l’UCCS travaille sur la conception de nouveaux catalyseurs et la mise en œuvre des nouveaux procédés pour la conversion directe du CO2 par hydrogénation en diméthyle éther. Le diméthyle éther est un carburant altérnatif par rapport au diesel en raison de son indice de cétane élevé (> 55) et de ses faibles émissions (CO, NOx et particules). En outre, le diméthyle enter est une molécule plateforme importante pour la synthèse des produits chimiques : acétate de méthyle, sulfate de diméthyle, oléfines légères, aromatiques BTX.
La production d’hydrogène, nécessaire à l’hydrogénation du CO2, joue un rôle essentiel dans la transition énergétique en permettant de réguler la production d’électricité produite par les énergies renouvelables intermittentes (solaire et éolien). Polytech Lille mène des activités de recherche reconnues au sein du laboratoire CRIStAL dans ce domaine. Dans le cadre du projet E2C, l’équipe développe une interface homme machine pour la supervision et la validation d’algorithmes d’optimisation du surplus d’électricité issue des énergies renouvelables en produisant de l’hydrogène par électrolyse qui est ensuite stocké et utilisé dans une pile à combustible ou pour la conversion du CO2. Les résultats de leurs travaux de recherche sont testés sur une plateforme pilote multi-sources présente à Polytech Lille.

La réalisation du projet E2C se traduira par la construction et la mise en valeur de deux installations pilotes démontrant les possibilités des technologies Power-to-X. Cette plateforme internationale d’innovation sera ouverte à d’autres partenaires industriels pendant et après le projet.

Renseignements :
Andrei Khodakov (andrei.khodakov@univ-lille.fr),
Belkacem Ould Bouamama (Belkacem.ouldbouamama@polytech-lille.fr)

Newsletter

Nos anciennes newsletters consultables

Pour recevoir toutes nos actualités,
abonnez-vous à notre newsletter