Newsletters Espace adhérent
Nos actualités

< Retour

Northern Lights : un projet norvégien de captage et stockage carbone pour l’industrie européenne

12 Mai. 20

Northern Lights est un projet de captage et stockage du CO2 (CSC) pour l’industrie européenne, porté par l’Etat norvégien via la société à capitaux publics Gassnova. Le projet est mené par une collaboration de trois énergéticiens majeurs que sont Equinor, Shell et Total.

Le projet intègre le transport, la réception et le stockage permanent du CO2 dans un réservoir géologique sous-terrain en mer du Nord.

Northern Lights favorise le développement de la chaîne de valeur CSC en Europe en offrant un accès libre aux infrastructures de transport et stockage du CO2, comme illustré dans le schéma ci-joint. Le projet ouvre la possibilité pour toute source industrielle de CO2 capté, située à proximité des côtes, d’être stockée de manière permanente dans les fonds marins du plateau continental norvégien.

Le captage du CO2 sur un site industriel est un procédé hautement spécifique. C’est la raison pour laquelle, à la différence de développements antérieurs du CSC, le captage et la liquéfaction du CO2 reste sous la responsabilité des clients industriels de Northern Lights.
La prestation de Northern Lights débute à la collecte du CO2 liquéfié par navire spécial à partir d’un port adapté tel que Zeebrugge ou Dunkerque. Le transport par bateau apporte une flexibilité qui permet de collecter plusieurs points en Europe et facilite l’extension du réseau de transport et stockage du CO2.

Le CO2 liquéfié d’un site industriel est expédié vers un terminal côtier près de Kollsnes pour un stockage temporaire. De là, il sera repris par pompage et acheminé par pipes, 110 km plus loin sur un lieu de stockage offshore définitif à environ 2500m sous les fonds marins.

Le stockage souterrain permanent du CO2 est une technologie éprouvée et mise en œuvre par Equinor depuis plus de 24 ans. Le CO2 séquestré sous les fonds marins est surveillé de près et aucune fuite de CO2 n’a jamais été observée ou détectée. La technologie CSC est fermement établie en Norvège et est soutenue par l’Etat norvégien mais également la société civile.

La décision finale d’investissements pour le projet Northern Lights est prévue pour 2020 et le démarrage des opérations est planifié pour 2024. Déjà 7 protocoles d’intentions ont été signés avec des industriels européens comme Fortum, Air Liquide, ArcelorMittal et d’autres, prouvant ainsi le haut niveau d’intérêt suscité par le projet Northern Lights et pour le CSC plus globalement.

Northern Lights offre une solution de transport et stockage du CO2, laissant le développement des technologies de captage aux mains des industriels européens émetteurs. Cela crée un espace pour l’innovation, la collaboration et la création d’emplois au niveau régional.

 

Renseignements :
Christoph Schäfer
Equinor
chscha@equinor.com

 

Article en version originale anglaise, disponible ici !

Newsletter

Nos anciennes newsletters consultables

Pour recevoir toutes nos actualités,
abonnez-vous à notre newsletter