Newsletters Espace adhérent
Nos actualités

< Retour

Massifier les rénovations des bâtiments éducatifs par la donnée

03 Juin. 21

Imaginé par nam.R, une start-up spécialisée dans l’intelligence artificielle, le programme tRees (TRansition Energétique des Etablissements éducatifs) vise à accélérer la réhabilitation énergétique des établissements scolaires dans les Hauts-de-France, en agrégeant un ensemble de données sur l’état des bâtiments. Tout en réduisant les coûts énergétiques, il contribue à l’atteinte des objectifs internationaux sur le climat et à un meilleur confort des usagers (élèves, enseignants, agents publics). Il s’inscrit également dans une approche pédagogique, sensibilisant les plus jeunes aux urgences environnementales.

Ce programme a pour objectif de massifier les rénovations des établissements éducatifs en ouvrant à tous des données pour accélérer la prise de décision, le ciblage précis et l’élaboration de projets pour les territoires des Hauts-de-France.

Cette plateforme permet la réalisation d’un premier niveau de diagnostic (année de construction, morphologie, performance énergétique, contraintes techniques…) et livre des scénarios de réhabilitation à travers un catalogue de solutions techniques adaptées aux besoins. Il peut donc être un outil pour les gestionnaires pour l’application du décret tertiaire.

La plateforme est opérationnelle depuis le 18 mai 2021 sur le territoire test des Hauts-de-France. Elle s’adresse à la fois aux directeurs d’établissements, aux collectivités territoriales, propriétaires des bâtiments (élus locaux et directeurs de service), mais également aux maitres d’œuvre et acteurs du BTP.

Le saviez-vous ?
Le décret «Tertiaire» et son arrêté.
Depuis le 1er octobre 2019, un décrit oblige les acteurs du secteur tertiaire à déclarer le niveau de consommation de leurs bâtiments, pour ceux dont la surface serait supérieure à 1000m2 et à s’engager sur des objectifs de performance énergétique. La consommation des bâtiments assujettis au décret devra diminuer de 40% en 2030, de 50% en 2040 et de 60% en 2050 par rapport à une année de référence qui devra être comprise entre 2010 et 2019.

Newsletter

Nos anciennes newsletters consultables

Pour recevoir toutes nos actualités,
abonnez-vous à notre newsletter