Newsletters Espace adhérent
Nos actualités

< Retour

L’hydrogène au service de la logistique

07 Sep. 21

Avec 340 salariés, le nouvel entrepôt Vendin II de Carrefour Supply Chain à Vendin le Vieil (62), couvrent une superficie de 55 000m2 depuis 2017 ; cet entrepôt est en charge de la réception, préparation et expédition de près de 30 millions de colis par an. Dès 2016, alors qu’il n’occupe qu’une surface de 24 000 m2, Carrefour y déploie une solution innovante de réduction de l’empreinte carbone à travers l’équipement en piles à combustible des chariots élévateurs du site. Une belle histoire qui conduit le site à devenir le plus grand centre de logistique en Europe à fonctionner à l’hydrogène.

La première phase démarre en septembre 2017 avec 57 engins et 2 « dispensers » ou stations de recharge ; la deuxième phase s’implante en avril 2018 avec, cette fois, 80 engins et 1 dispenser supplémentaire. Au total, c’est 77% de la flotte des engins qui est équipé de piles à combustibles.

Arnaud Torchy, responsable Actifs Maintenance Sécurité Environnement Sûreté nous explique : les chariots élévateurs ont été conçus dès le départ pour une alimentation par PAC, sans rétrofit de matériel existant mais avec une légère adaptation des châssis. Deux types de piles à combustible de marque Plug Power équipent les engins STILL: 36 piles Gendrive 48 volt pour les engins en
charge des opérations de translation et stockage palettes et 101 piles Gendrive 24 volt pour les engins en charge de la préparation de commandes, du chargement, du déchargement des camions et du gerbage des colis.

L’alimentation en hydrogène décarboné est prise en charge par Air Liquide. L’opérateur a installé une station de stockage d’hydrogène sur le site, mais à distance des bâtiments. Air Liquide livre l’hydrogène tous les 3-4 jours à 250 bars dans des tubes à raison de 350 kg par trailer. La station distribue l’hydrogène à l’entrepôt après une première phase de compression à 450 bars (2 compresseurs dans la station, dont un en back up), un stockage tampon avant d’être acheminé vers les dispensers par un tuyau souterrain très fin (15 mm de diamètre dont 3 mm d’épaisseur), posé sans soudure. La pression au niveau des 3 dispensers situés dans l’entrepôt est de 400 bars.

Le temps de chargement des engins de manutention est de 3 à 4 mn. Lors de la recharge, l’agent doit simplement déposer ses marchandises en deçà du périmètre de sécurité marqué par des plots à 6 m autour du dispenser et dans le périmètre duquel aucune matière inflammable ne doit être entreposée. Au maximum, seulement 80 Kg d’hydrogène se trouvent à l’instant t dans l’enceinte

de l‘entrepôt, répartis essentiellement dans les chariots. L’ensemble du site est en télésurveillance 24h sur 24 et 7 jours sur 7. La construction de la station en 2016 n’a pas nécessité de déclaration ICPE mais simplement une procédure déclarative de type « porté à connaissance ».

Le projet a été financé par l’Union Européenne au travers du programme Fuel Cells and Hydrogen Joint Undertaking. Au global, le succès de l’opération repose sur un triptyque entre Air Liquide, Still et Plug Power. Air Liquide fournit l’hydrogène décarboné dans le cadre d’un contrat long terme incluant les équipements de distribution. Les engins de manutention et les piles à combustible ont été achetés directement par Carrefour Supply chain. Still et PlugPower assurent la maintenance et l’entretien des engins avec un atelier et un personnel dédié sur place.

Pour Arnaud Torchy, l’hydrogène est un véritable atout. C’est d’abord une économie d’électricité avec 312 MWh évités pour une consommation de 24 tonnes d’hydrogène par an. C’est aussi une économie d’équipements, puisque le parking de 1200m2 des engins ne nécessite plus d’aménagement de recharge traditionnelle de batteries. C’est aussi 20 tonnes de CO2 évitées par an. C’est

également une meilleure performance des machines qui ne baissent pas en régime en fin de chargement comme avec des batteries. L’amélioration des conditions de travail est également à noter. En 2020, la station a été disponible 97,9 % du temps et les piles à combustible 98,4% du temps.

Newsletter

Nos anciennes newsletters consultables

Pour recevoir toutes nos actualités,
abonnez-vous à notre newsletter