Newsletters Espace adhérent
Nos actualités

< Retour

La mobilité électrique sur le territoire du syndicat d’énergie de l’Oise

26 Sep. 22

Pôlénergie : Monsieur Guérin, vous présidez le Syndicat d’Energie de l’Oise (SE60), quelles sont ses missions ?
Eric Guérin : Le Syndicat d’Énergie de l’Oise (SE60), regroupant 441 communes du département de l’Oise, est propriétaire des réseaux électriques depuis sa création en 1995. Il est l’Autorité Concédante (AODE) en charge du service public de distribution d’électricité dont l’exploitation a été confiée à Enedis.
A ce titre, le SE60 assure la maîtrise d’ouvrage des travaux sur les réseaux électriques (extension, sécurisation, mise en souterrain, renforcement des réseaux).
Depuis 2014, ses activités se sont multipliées : rénovation des parcs d’éclairage public, mobilité électrique, groupement d’achat d’énergie, diagnostic énergétique des bâtiments publics, accompagnement à l’élaboration des Plans Climat, développement des installations de production EnR…

P : Vous vous occupez de la compétence mobilité durable pour le compte de vos communes. Concrètement, comment le SE60 contribue-t-il au déploiement de la mobilité électrique sur le territoire ?
EG : Le SE60 est résolument engagé dans la transition énergétique et se mobilise quotidiennement aux côtés des collectivités. Le SE60 s’est donc naturellement impliqué dans la voie de l’électromobilité pour répondre aux objectifs nationaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre. De plus, il y avait à l’époque, une carence des opérateurs privés, qui de plus ne s’intéressaient qu’à l’urbain.
En 2017, le SE60 a piloté la mise en place du réseau « Mouv’Oise », marque créée par le syndicat. Ce déploiement a été rendu possible par l’implication de chaque strate de collectivités. Les coûts d’investissement (1,6M€ TTC) ont été pris en charge pour moitié par l’Etat dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir, l’autre moitié ayant été financée à parts égales par le SE60 et le Conseil Départemental de l’Oise. Les intercommunalités volontaires participent pour leur part aux frais de fonctionnement.

P : Aujourd’hui, comment est composé le réseau Mouv’oise ?
EG : Le réseau Mouv’Oise compte aujourd’hui 119 bornes de recharge pour véhicule électrique, dans près de 85 communes de l’Oise, avec un maillage d’une borne tous les 25 km au maximum. Nous avons été précurseurs dans l’interopérabilité en Picardie avec l’opérateur Freshmile, et aujourd’hui, l’ensemble des utilisateurs possédant un smartphone peuvent se recharger sur notre réseau.

P : Rien que pour l’année 2022, nous nous attendons à dépasser le million de véhicules électriques en circulation en France. En 2035, ce sont près de 16 millions de VE qui devraient circuler en France selon le scénario RTE. Avez-vous une vision de long terme sur un potentiel maillage de bornes sur le territoire ?
EG : Le réseau Mouv’Oise comptera 140 bornes d’ici la fin d’année 2022 (soit 42 nouveaux points de charge mis en service). Nous élaborons un schéma directeur de développement des IRVE pour répondre aux futurs besoins. Celui-ci s’appuie aussi sur les opérateurs privés qui se positionnent sur le marché des bornes ouvertes au public. Ainsi le déploiement pour les prochaines années se fera avec un maillage cohérent sur le territoire.
Afin de continuer ce développement le SE60 est également associé à l’association Avere Picardie pour diffuser l’informations sur ces sujets au combien important.

Newsletter

Nos anciennes newsletters consultables

Pour recevoir toutes nos actualités,
abonnez-vous à notre newsletter