Newsletters Espace adhérent
Nos actualités

< Retour

Etude des besoins en hydrogène des entreprises des Hauts-de-France

03 Juin. 21

En 2017, l’industrie des Hauts-de-France a émis 29 millions de tonnes de CO2, et la mobilité et la logistique représentent 12 millions de tonnes. Ceci représente près des 2/3 des émissions de GES de la région. Face au défi de la décarbonation de l’économie, ces secteurs doivent être traités en priorité.

L’hydrogène est traditionnellement utilisé dans de nombreux process industriels comme le raffinage, la sidérurgie ou la fabrication de produits chimiques. Cette molécule représente un véritable potentiel de décarbonation : légère, hautement énergétique et ne contenant pas un seul atome de carbone. Ces qualités lui permettent d’être produite, utilisée et valorisée sans émissions de CO2. L’hydrogène vert, en plein essor, est soutenu par l’État à travers le Plan Hydrogène, mobilisant 7 milliards d’euros pour développer et structurer la filière française.

Toutefois, toutes les molécules d’hydrogène ne se valent pas. Plus précisément, le caractère carboné ou non de l’hydrogène dépend de la manière par laquelle il a été produit. La production conventionnelle de l’hydrogène utilise des méthodes émettrices de CO2 (vaporeformage, oxydation partielle ou gazéification). Ces procédés émettent 10 à 20 kg de CO2 pour 1 kg d’hydrogène produit. D’autre part, l’hydrogène peut être produit par des méthodes moins carbonées, mais cet hydrogène vert est alors moins compétitif que l’hydrogène conventionnel.

Dans ce contexte de décarbonation de l’économie et pour faire face à cet écart de coût en bénéficiant de l’opportunité des plans H2, Pôlénergie et les CCI Hauts-de-France réalisent une étude des besoins dans l’industrie et les transports des Hauts-de-France. Elle permettra de qualifier finement la production et l’utilisation de l’H2. Le but de l’étude est de repérer des gisements d’utilisation de la molécule pour pouvoir attirer de nouveaux acteurs, mutualiser les usages et diminuer les coûts de production.

Cette étude consiste en un questionnement d’acteurs de l’industrie de la région afin de repérer des hubs actuels ou à venir et de préparer la transition vers l’hydrogène vert. Elle comprend également une étape de conduite d’entretiens afin de préciser la chaine de valeur à construire pour le rendre plus accessible. Commencée en mai 2021, les résultats seront diffusés à la rentrée 2021.

Newsletter

Nos anciennes newsletters consultables

Pour recevoir toutes nos actualités,
abonnez-vous à notre newsletter