Newsletters Espace adhérent
Nos actualités

< Retour

Breakfast de l’énergie à Thourotte

05 Mar. 19

L’énergie est la principale dépense de fonctionnement des piscines publiques, hors dépenses de personnel. Pourtant, des solutions existent pour réduire fortement cette charge. Une piscine a trois sources principales de consommation d’énergie :

  • le chauffage et la déshumidification des halls représente entre 50% et 60% de la facture
  • le chauffage de l’eau autour de 30%,
  • le chauffage de l’ECS pour environ 4 à 7% de la dépense énergétique totale.

Contrairement à d’autres installations, une piscine dépense de l’énergie même quand elle est fermée au public : le traitement de l’eau et le recyclage de l’air fonctionnent en permanence.

Selon le principe : « la meilleure énergie est celle qu’on ne consomme pas », il est nécessaire de penser à la sobriété énergétique d’une piscine dès la phase projet. Si la conception bioclimatique et énergétique du bâtiment est pensée très en amont, le « surcoût » de construction sera faible, en moyenne de l’ordre de 2 % à 5 %. Dans cet objectif, la Communauté de Communes des Deux Vallées (CC2V) a missionné Pôlénergie pour l’accompagner sur les questions énergétiques du projet de la piscine intercommunale de Thourotte. Leur volonté est d’avoir un équipement performant, peu consommateur et exemplaire sur le plan environnemental.
En collaboration avec le service habitat, aménagement et urbanisme de la CC2V, nous avons ainsi organisé le 22 février sur le territoire un breakfast de l’énergie sur la thématique : « l’efficacité énergétique des piscines publiques ». Durant cette matinée, Monsieur CARVALHO, le président de la CC2V a exprimé son ambition de réaliser un équipement peu émetteur de gaz à effet de serre ainsi que l’importance de l’enjeu environnemental dans l’élaboration du projet. Différents intervenants se sont mobilisés afin d’évoquer les solutions existantes avec les participants. M. Grégory MANRY, responsable de l’agence commerciale de Dalkia a présenté les différentes technologies développées par le groupe pour optimiser la consommation énergétique des piscines : les chaudières numériques, les outils de simulations thermiques dynamiques. Ces derniers intègrent les usages des baigneurs, le comptage intégral Iot de la performance et les conditions d’usage. M. Franck BRICOUT, chargé de développement de la société Terraotherm a explicité les particularités de la solution innovante Terrao dans la récupération de l’énergie et le traitement de l’air intérieur. Enfin, M. Philippe FEREST, président de Ferest Ing a partagé son savoir sur le potentiel de la chaleur fatale et a exposé ses nombreux retours d’expériences sur des projets semblables.

L’échange était très enrichissant et porteur de plusieurs solutions à la fois innovantes et écologiques et a permis à la CC2V d’avoir une vision d’ensemble des solutions envisageables pour son projet. Cette manifestation s’inscrit dans une étude plus large réalisée par Pôlénergie qui répertorie les modes de chauffage existant et recense les opportunités locales d’approvisionnement.

Newsletter

Nos anciennes Newsletter

Pour recevoir toutes nos actualitées,
abonnez-vous à notre newsletter